Recherche

Se souvenir vraiment

Rabbin Lisa J. Grushcow (D.Phil.), Temple Emanu-El-Beth Sholom (Montréal) | 30.04.2013

La 34e Commémoration chrétienne de la Shoah organisée par le Dialogue judéo-chrétien de Montréal a eu lieu le 14 avril 2013 à l’Église de Dieu des saints du dernier jour (Montréal). Au cours de l’événement, Hélène Kravitz, une enfant juive ayant échappé à la Shoah grâce à des religieuses belges qui l’ont cachée dans leur couvent durant l’occupation a livré son témoignage devant une assemblée d’environ 300 personnes. Suite à ce récit, la rabbin Lisa Grushcow a expliqué le sens du souvenir dans la tradition juive. Nous reproduisons son intervention ci-après.* … [plus]

Un dossier de l’AJCF sur le Pape François

31.03.2013

L’élection du Pape François, le 13 mars 2013, a créé la surprise un peu partout, et notamment dans les milieux de dialogue entre juifs et catholiques. Bien peu d’observateurs avaient anticipé que les cardinaux choisiraient l’archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, pour succéder à Benoît XVI comme évêque de Rome et premier pasteur de l’Église catholique. … [plus]

Le Dies Judaïcus solennisé dans une célébration œcuménique à Genève

Abbé Alain Arbez* | 28.02.2013

Genève, 28 février 2013 –– Les évêques suisses ont instauré une journée dédiée au judaïsme, de sorte que chaque 2ème dimanche de carême, les catholiques reprennent conscience de la source originelle de leur foi, qu’ils resituent Jésus dans son environnement spirituel hébraïque, mais aussi qu’ils resserrent leurs liens de fraternité avec les juifs d’aujourd’hui. … [plus]

Lecture juive du Cantique des cantiques

David Bensoussan | 02.02.2019

Comment le Cantique des cantiques, un ouvrage qui évoque des paysages pastoraux, des vergers, des fragrances, des gazelles gambadant sur les collines et des discours amoureux et passionnés, est-il devenu un livre saint, canonisé dans les Écritures hébraïques? C’est principalement, selon l’auteur, grâce à ses multiples possibilités d’interprétation et à son thème central, la délivrance messianique.[plus]

L’interprétation du Cantique des Cantiques dans La Bible de Jérusalem

Jean Duhaime, Université de Montréal[1] | 02.02.2019

La Bible de Jérusalem a connu plusieurs éditions depuis le milieu du 20e s. La traduction du Cantique des cantiques y demeure essentiellement la même; mais elle est comprise d’abord selon une interprétation prophétique (1951), puis anthropologique (1973) et enfin messianique (1998).[plus]

A quel point la Terre Promise est-elle promise?

David M. Neuhaus SJ | 01.01.2019

A la lumière du conflit en cours en Israël/Palestine, on demande souvent aux chrétiens ce que leur foi a à dire sur la Terre biblique et sur le fait qu’elle soit promise par Dieu[1].[plus]

Jérusalem – L’Église catholique et la Ville Sainte

David Neuhaus* | 30.11.2018

Le pape François a parlé de Jérusalem lors de son audience générale du 6 décembre 2017, quelques heures avant que le président américain Donald Trump n’affirme que son gouvernement reconnaît Jérusalem comme «la capitale d’Israël». Le pape François a dit: … [plus]

Benoît XVI Les dons et l’appel sans repentir: Compte-rendu de Jean Massonnet

Jean Massonnet | 01.11.2018

Le Président de l’Amitié Judéo Chrétienne de Lyon et région, propose une lecture critique d’un récent article du pape émérite Benoît XVI commentant la déclaration de la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme: « ‘Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables’ (Romains 11,29). Une réflexion théologique sur les rapports entre catholiques et juifs à l’occasion du 50e anniversaire de Nostra Ætate (n. 4)».[plus]

Transmettre la mémoire de la Shoah dans un monde sans témoins

Liliane Apotheker | 01.11.2018

Les derniers témoins directs de la Shoah s’effacent peu à peu. Selon Liliane Apotheker, Juifs et Chrétiens doivent coopérer pour transmettre ensemble la mémoire et la signification de cette tragédie aux nouvelles générations et aux personnes qui portent une histoire différente.[plus]

Élie Wiesel, théologien

Michaël de Saint-Cheron | 01.10.2018

Élie Wiesel est de ceux qui ont pris sur eux l’insoutenable mutité du Dieu d’Israël et des nations, et un de ces enfants d’Israël qui ont pris sur eux «l’inconcevable culpabilité de l’indifférence, ou de l’absence, ou de l’impuissance de Dieu». En cela, il fut l’un des plus grands théologiens du XXe siècle, même s’il aurait refusé cet honneur, qui est d’abord une responsabilité[1]. … [plus]